Skip to content

Revue de presse

novembre 10, 2009

USA

Le catalogue MGM disponible sur CreateSpace, la filiale d’édition de DVD à la demande d’Amazon.

Mi décembre, une douzaine de titres du catalogue MGM tels Trapeze (1956) avec Burt Lancaster, The Group (1966) réalisé par Sidney Lumet ou encore le premier film de Sam Shepard Far North (1988) seront disponibles en DVD à la demande, à partir de $19,99 sur la plateforme d’Amazon. Cette initiative vise à permettre aux cinéphiles de voir ou revoir des classiques qui n’étaient plus édités en DVD en raison de leurs cibles trop étroites aka faible potentiel commercial. D’autres studios se sont également lancés dans l’aventure de l’édition de DVD à la demande, notamment Warner avec son Archive Collection, Sony Pictures avec Hewlett Packard, Universal avec TCM (The TCM Vault Collection) (sur Create Space également), ou encore au UK, Protagonist Pictures qui tente ce nouveau moyen de distribuer les titres de catalogues « long tail ».

Hulu améliore les fonctionnalités de recherche d’œuvres disponibles, Netflix enrichit son catalogue:

A l’instar de Netflix dont le succès de l’offre IPTV est également attribuable à l’excellente interface du site, notamment en matière de recommandations personnalisées, Hulu, qui a enregistré un record de 856 millions de vidéos streamées en octobre dernier (soit une hausse de 47% sur un mois) permet désormais aux internautes ( 42,5 millions de visiteurs uniques en octobre) de tagger les vidéos disponibles, et ce afin d’améliorer l’expérience utilisateur/communautaire, lors de la recherche de contenus disponibles sur le site.

clip_image002[1]

Netflix de son côté a lancé son offre IPTV seule, ie sans abonnement à l’enveloppe rouge DVD, pour $7,99 par mois. Bénéficiant toujours du line up premium de Starz en VoD, mais également depuis octobre d’une 50aine de titres IFC (dont la distribution DVD avait été accordée exclusivement à Blockbuster), le site continue d’étoffer son catalogue disponible…ainsi que sa masse d’abonnés.

MONDE

Screen Digest table sur la forte hausse des programmes alternatifs distribués en salle dans les 5 ans à venir:

Les concerts, matchs de sports, l’opéra et autres événements susceptibles de faire l’objet d’une diffusion 3D, notamment dans en salle, devraient représenter près de 520 millions de dollars au niveau mondial d’ici à 2014 (contre 47,5 millions en 2008 pour un BO salle mondial de 28,1 milliards de dollars). Fin 2009, 6000 écrans dans le monde ont été convertis à la 3D.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :