Skip to content

La région Piémont et sa politique d’investissement dans le cinéma

novembre 24, 2009

Dans notre tournée des pays et des régions, le TorinoFilmLab se crée une place de plus en plus importante dans le calendrier des marchés de coproduction. Depuis 2 ans maintenant, les organisateurs de Script & Pitch (comme son nom l’indique, une formation pour les réalisateurs basée sur le travail du scénario et de sa présentation) ont mis au point un événement

sur trois jours à la fin du mois de novembre, lors du Festival du Film de Turin, désormais présidé par Gianni Amelio (après plusieurs années sous Nanni Moretti) : 19 projets Training ont été sélectionnés par une équipe dédiée et pendant toute année, les réalisateurs travaillent avec un story editor sur leur scénario – tous les ateliers se font en anglais, ainsi que l’écriture du scénario – et de l’autre côté, 12 projets Development dont 6 qui étaient enTraining l’année passée et qui ont eu le droit de passer en “deuxième année”. Ceux qui ne sont pas repris tombent un peu aux oubliettes, il faut bien l’avouer. Pour les chanceux qui passent en Development, il y a une cagnotte à la clé, et c’est en cela que réside tout l’intérêt : la région Piémont alloue 600 000€ (l’année passée 700 000€) pour des prix en cash – sans aucune obligation de dépense dans la région, dans la post production, etc. – à quelques projets. Cette année, sur les 12 de départ, 5 projets ont gagné entre 50 000 et 180 000€ (quand on a un budget de 320 000€ et qu’on remporte 180 000€, ça pèse lourd dans la balance…).

Si cette initiative est évidemment à saluer (il est rare que les marchés de coproduction donnent des prix numéraires aussi conséquents, et surtout pour la production du film – habituellement c’est un prix qui revient au réalisateur, dans les 10 000€), il faut tout de même relever le paradoxe qui consiste à donner de l’argent à des projets venant d’Europe, d’Asie, ou encore d’Amérique latine alors même que les projets italiens ont du mal à trouver des financements… Ainsi, le seul projet italien présent en Development a gagné un prix. C’est un peu attendu, mais normal au final.

Autre point qui va sûrement faire l’enjeu de discussions ultérieures : quel est le critère pour choisir les films qui vont recevoir l’argent (un advisory board composé de responsables de marchés de coproduction, et non des producteurs / distributeurs / vendeurs / programmateurs de festivals) ? Une production avancée et un tournage imminent ? Un projet ambitieux artistiquement OU commercialement ? Autant de questions qui pour l’instant restent en suspens. Car parmi les gagnants de l’année passée, 3 producteurs ont montré une partie du travail accompli, et si ce sont tous des films à l’image irréprochable, les enjeux économiques sont encore flous. Est-ce que la région Piémont n’aurait pas besoin de films plus commerciaux dans son cahier des charges ? Si l’argent investi permet une défiscalisation, l’intérêt est aussi d’être visible et d’acquérir une légitimité dans le cinéma. A suivre…

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :